Dieu est il un mythe?

Cet article a été remplacé par un article plus récent :

Et si Dieu n’était qu’un mythe que les hommes ont inventé pour se réconforter ?

Il est conservé ici à titre d’archive.

Les hommes ont-il donc créé Dieu parce qu’ils avaient besoin de quelqu’un pour s’occuper d’eux?

Ludwig Feuerbach, un philosophe allemand, fut le premier à suggérer que Dieu n’était rien de plus qu’une projection, que la religion était une névrose universelle et que Dieu avait été créé à l’image de l’homme. Par la suite, Sigmund Freud, Karl Marx et Friedrich Nietzsche ont repris cette idée.

 Est-ce que Dieu est un « Père cosmique » imaginaire inventé pour notre bien être personnel, pour nous soutenir dans les moments difficiles et douloureux de la vie, une sorte de béquille pour les faibles psychologiquement ?

Echec de l’argument

 Tout d’abord, cette objection rate la bonne cible. En quoi nos désirs peuvent-ils avoir une influence sur ce qui est effectivement vrai ou faux ? On ne peut pas prouver la non-existence de Dieu en invoquant les avantages émotionnels que procure la foi en lui. Ça n’a pas de sens ! Les motivations psychologiques peuvent vous informer sur la maturité de la foi de la personne, mais elles ne disent rien à propos de la véracité de sa croyance.
L’origine de la croyance attaquée est prétendument psychologique. Or, vous ne pouvez réfuter quelque chose en démontrant les raisons psychologiques ou avantages émotionnels d’une personne qui a la foi, car les motivations psychologiques ou désirs ne permettent en aucun cas de prouver qu’une affirmation est vraie ou non. Cette preuve doit venir d’autres sources.
 Imaginez que je vienne de terminer mon devoir de mathématiques et que j’annonce au professeur : « je crois que j’ai tout juste. » Que fera le professeur ? Il ne pourra jamais arriver à une conclusion en examinant mes motivations psychologiques. Sa seule chance de savoir si j’ai raison ou non est de s’asseoir à son bureau et de corriger mon devoir. S’il trouve mon calcul faux alors après il pourra peut être expliquer comment j’en suis arrivé à être si mauvais en maths.

Autrement dit, il faut d’abord montrer que quelqu’un se trompe avant d’expliquer pourquoi il s’est trompé.

Les athées ont-ils inventé le non-Dieu ?

Mais, il y a un second problème avec l’objection que Dieu n’existe pas parce que les hommes l’ont inventé

Renvoyons l’ascenseur à nos contradicteurs. L’interprétation de Dieu comme produit de désirs inconscients peut s’appliquer exactement de la même façon à l’argument de l’incrédule qui désire réfuter la religion. Son incrédulité peut aussi être le résultat de mécanismes psychologiques compliqués. Ne pourrait-on pas penser que les athées désirent se débarrasser de la figure du père ? Ne pourrait-on pas penser qu’à la place d’inventer Dieu, les non-croyants ont inventé l’athéisme pour échapper aux implications de l’existence de Dieu ? En effet, est-ce que tous les hommes ont envie que Dieu existe ? Prenons l’exemple d’un commandant d’un camp d’extermination durant la Seconde Guerre Mondiale. N’aurions-nous pas de bonnes raisons de penser qu’un tel officier aurait souhaité que Dieu n’existe pas, étant donné ce qui l’aurait attendu au jour du jugement dernier ? Ne peut-on pas penser que son athéisme est le produit de son désir ?

La foi chrétienne n’est pas un « buzz »

 Dieu est-il un « pétard » pour atténuer une profonde douleur existentielle ?

Rien dans le christianisme biblique ne tend à créditer cette thèse. Quand une personne décide de suivre Christ, elle choisit une évasion dont le prix est élevé : la persécution, la lutte, la douleur (lire dans ce sens Hébreux 11). La Bible n’offre pas de « paradis » sur terre à la différence des joints, des beuveries du jeudi soir ou de la télévision.
Suivre Jésus-Christ implique la repentance et l’abandon de soi (Cf. Marc 8:34 [1], Luc 18:18-27 [2]). Jésus ne trompe personne en annonçant que ceux qui veulent le suivre souffriront. En réalité, si la foi chrétienne était fausse, ce serait une arnaque pour masochiste (ceux qui tirent plaisir de la souffrance) mais pas une évasion.

 

© Aurélien Lang

Notes :

[1] Marc 8:34 Si quelqu’un veut me suivre, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive.

[2] Luc 18:18-27 Alors un notable lui demanda :
– Bon Maître, que dois-je faire pour obtenir la vie éternelle ?
– Pourquoi m’appelles-tu bon ? lui répondit Jésus. Personne n’est bon, sinon Dieu seul. Tu connais les commandements : Ne commets pas d’adultère, ne commets pas de meurtre, ne vole pas, ne porte pas de faux témoignage, honore ton père et ta mère.
– Tout cela, lui répondit l’homme, je l’ai appliqué depuis ma jeunesse.
A ces mots, Jésus lui dit :
– Il te reste encore une chose à faire : vends tout ce que tu possèdes, distribue le produit de la vente aux pauvres, et tu auras un trésor au ciel. Puis viens et suis-moi !
Quand l’autre entendit cela, il fut profondément attristé, car il était très riche.
En le voyant ainsi abattu, Jésus dit :
– Qu’il est difficile à ceux qui ont des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu.
Les auditeurs s’écrièrent :
– Mais alors, qui peut être sauvé ?
Jésus leur répondit :
– Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu.



 

Share
Posted in Archives and tagged , , , , , , .

2 Comments

  1. Si Dieu existe vraiment tout le monde sera unanime sur son existence. Pour l’instant, il existe dans la tête de celui qui veut qu’il existe.

    • Bonjour,

      Ce que vous dites serait vrai si les hommes n’avaient aucun intérêt à l’inexistence de Dieu. Mais les êtres humains ne veulent pas voir Dieu de la même manière qu’un cambrioleur ne souhaite pas tomber sur le propriétaire de la maison. Les hommes sont mauvais, tous ont péché et méritent le jugement de Dieu aussi ils ne vont pas à la Lumière, de peur que leurs œuvres de ténèbres apparaissent.
      L’existence de Dieu est indépendante de ce qu’il y a dans nos tête. De même que le reste de la réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *