Pourquoi Jésus est-il mort : L’amour ultime

Jésus est mort cloué sur une croix, et c’est l’évènement le plus significatif de l’histoire humaine. Mais quel est son sens et que révèle-t-il de Dieu ?

Si la croix en dit beaucoup sur Dieu, elle confirme principalement son grand amour pour l’humanité. La croix est la démonstration la plus éclatante et publique à la fois de la justice et de l’amour de Dieu. Son désir est de restaurer sa relation avec l’humanité qui a été brisée et détruite par la désobéissance et la rébellion humaines.

L’amour de Dieu est sacrificiel, à savoir qu’il se donne à l’autre et cherche le meilleur pour lui. L’amour de Dieu découle de son être profond car pour Dieu, aimer, c’est agir en totale conformité avec son identité. Jean, l’un des auteurs bibliques, écrit pour cela :

« Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. 1» Dieu est amour, et cet amour s’est manifesté le plus clairement dans l’envoi de son fils comme le souligne Jean :

 Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté envers nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que par lui nous ayons la vie. Et cet amour consiste non pas dans le fait que nous, nous avons aimé Dieu, mais dans le fait que lui nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire2 pour nos péchés.

L’amour de Dieu consiste essentiellement en un don de soi. Son amour ne retient rien : il cherche le bien-être de l’autre, et en cas ultime, il va jusqu’à se sacrifier pour l’autre.

L’amour à la croix

La vie et la mort de Jésus-Christ incarnent cet amour sacrificiel qui a culminé au sacrifice de Dieu sur la croix. En mourant à la croix pour toute l’humanité, Dieu a montré son grand amour pour l’homme. L’amour divin qui se donne dans la personne de Jésus à la croix permet la restauration de la relation entre Dieu et l’humanité.

« Un homme qui était complètement innocent, s’est offert en sacrifice pour le bien d’autrui, y compris ses ennemis, et est devenu la rançon du monde. C’était un acte parfait »,a dit Ghandi sur cet amour altruiste.3

La plupart de nous sommes captivés par toute histoire d’amour altruiste ; par exemple, quand un père meurt pour sa famille, un pompier sauve la vie d’une vieille dame, ou encore lorsqu’un soldat offre sa vie pour sauver celle de ses compagnons. Le héros meurt pour ses proches ; c’est cela qui s’est réalisé à la croix. Jésus-Christ, par amour, est mort à la croix pour nous donner la vie. Lui-même annonce cet amour qui se donne pour ses proches ainsi :

 Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. (…) Il n’y a pas de plus grand amour que de donner votre vie pour vos amis. 4

Jésus s’est donné pour nous à la croix. Mais comment exactement faut-il comprendre cet amour ? Si nous pensons aux personnes proches dans nos vies, deux réflexions peuvent nous venir à l’esprit. Premièrement, ce sont les proches qui nous aiment le plus et que nous aimons en retour. Deuxièmement, ce sont également eux qui nous connaissent le mieux, y compris nos défauts, nos mensonges, nos échecs et nos côtés sombres. Si cela est vrai, pourquoi nous aiment-ils encore ? N’est-pas justement cette question qui nous dirige vers la réalité et l’authenticité de leur amour pour nous ? Malgré tout ce que nous sommes et certainement sans approuver tout ce que faisons, ils nous aiment toujours.

L’amour malgré le mal

Or, Dieu en nous connaissant même mieux que nos proches, a décidé de nous aimer. Malgré notre rébellion, il nous aime. En mourant en Jésus-Christ à la croix, Dieu nous a littéralement aimé à notre heure la plus sombre :

 Mais voici comment Dieu prouve son amour envers nous : alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.5

Quand nous n’étions pas aimables ni dignes de recevoir tant d’attention, Dieu nous a pourtant aimés au point de mourir pour nous. Jésus a pris notre obscurité pour nous donner sa lumière. La croix nous révèle donc l’un des mystères de tout véritable amour : l’amour juge le mal.

L’amour qui approuve tout n’est que la sentimentalité superficielle, tandis que l’amour de Dieu n’a pas toléré ce qui nous séparait de Dieu : notre péché. Or, le jugement qu’entraînait le péché, Christ s’en est chargé6. Dieu a ainsi montré la grandeur et profondeur de son amour. À la croix, nous faisons face à la vulnérabilité divine :

 L’amour authentique se caractérise par le don total de soi, par les risques qu’il prend sans même avoir la certitude de réussir, et par sa vulnérabilité à la souffrance.7

L’amour de Dieu, révélé à la croix, est don de soi et jugement du péché en même temps. Dieu s’est rendu vulnérable pour nous aimer quand nous n’étions pas aimables. Un si grand amour ne peut que provoquer une chose en nous : la transformation de notre être à la ressemblance de Jésus, Fils de Dieu8.

Simon Grunder, Avril 2015


Cet article est le cinquième et dernier d’une série pour répondre à la question « pourquoi Jésus est-il mort ? ».

Les autres angles sont les suivants :

  1. Jean 4.8-10.
  2. La notion d’expiation signifie ce qu’il faut faire pour ôter le péché et supprimer ses conséquences.
  3. Citation traduite, trouvée en http://www.bemagazine.org/?p=6002.
  4. Jean 10. 11 et Jean 15. 13.
  5. Romains 5.8.
  6. Voir l’article « Pourquoi Jésus est-il mort ? : mort pour nos fautes ».
  7. STOTT, John : La croix de Jésus-Christ, , Bâle : Editions Brunnen Verlag, 1988, p. 209.
  8. C’est d’ailleurs à cela que Jésus nous appelle explicitement : « Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. A ceci, tous vous reconnaîtront pour mes disciples : à l’amour que vous aurez les uns pour les autres. » Évangile selon Jean, chapitre 13, versets 34-35.
Posted in Articles and tagged , , .

One Comment

  1. Pingback: Pourquoi Jésus a-t-il été mis à mort ? – Question Suivante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *