Si Dieu existe pourquoi le malheur ?

« Le Mal est là, donc Dieu n’existe pas ! » C’est ce que cache souvent la question « Si Dieu existe, pourquoi le Mal ? ». Cela veut dire : « Hé ! Réveillez-vous ! C’est pas possible que Dieu existe puisqu’il y a des guerres, des catastrophes naturelles, des enfants qui meurent de faim, etc. »
Vraiment, au nom de tous les chrétiens, j’aimerais remercier tous les athées (qui ne croient pas en Dieu), agnostiques (qui ne savent pas si Dieu existe) ou sceptiques qui nous interpellent sur cette question ! Vraiment merci de nous ouvrir les yeux sur la réalité du monde parce que nous, dans nos grottes hermétiques, nous n’avions jamais remarqué le problème ! Pendant toutes ces années, nous avons cru en Dieu, mais devant des remarques aussi pertinentes, nous allons reconsidérer la question !

Derrière ce trait d’ironie se cache en fait la véritable question : « Vous prenez les chrétiens pour des crétins ? » Le commun des mortels a compris le problème de la co-existence d’un Dieu bon et du Mal qui sévit sur Terre alors les chrétiens sont-ils assez débiles pour croire en Dieu malgré tout ?
Alors il n’y a pas 36 possibilités : soit les chrétiens n’ont pas vu que le mal existe (peu probable), soit leur foi est naïve et sans consistance (on parlera donc plutôt de crédulité), soit c’est une foi traditionnelle, sociologique (alors est-ce vraiment de la foi ?), soit ils ont une réponse qui tient la route (très très probable).

Soyons sérieux : depuis 2000 ans la Littérature, la Philosophie ou les sciences comptent bien trop de chrétiens authentiques en leur rang pour ne pas aller plus loin que cette minuscule objection sur l’existence du mal ! Si des chrétiens intelligents croient en un Dieu Tout-Puissant et bon malgré le Mal qu’ils ne peuvent ignorer, c’est qu’ils doivent avoir des réponses pertinentes à apporter, non ? « Le Mal est là, donc Dieu n’existe pas ! » Pourquoi tant de gens se satisfont-ils de cette remarque tellement facile sans chercher à aller plus loin ? Veulent-ils vraiment une réponse à la question « Si Dieu existe, pourquoi le Mal ? » ou la sortent-t-ils tel un bouclier pour ne pas parler plus longtemps d’un Dieu qui les dérange trop ? Bien sûr, là aussi, cette question n’en est pas une !

© Yohann Tourne

Share
Posted in Articles and tagged , .

8 Comments

  1. Merci pour cette article donné quand même sur un ton ironique lol. Malheureusement à cause des souffrances actuelle beaucoup de personnes ne croivent pas en Dieu ou on perdu foi en sont existence. Pour eux, il n’existe pas parce qu’il n’aurait pas permis que tant de malheur se produise. Malheureusement ces personnes ne lise pas la bible et ne savent pas que toute les questions qu’il se pose se trouve à l’intérieur. Comme par exemple que les souffrances des humains ne dureront pas indéfiniment (Apocalypse 21:4). Que Dieu a fixé un jour pour intervenir ( Marc 13:32,33) et que l’ont devrait profiter que ce jour ne soit pas arrivé pour nous approché de notre créateur (II Pierre 3:9) et faire se qu’il nous demande pour bénéficier du monde nouveau qu’il promet (Jean 17:3). Il ne savent pas que le monde entier ce trouve au pourvoir du méchant et que c’est pour ça que l’on vie des moment difficile (1 Jean 5:19). Espérons simplement pour eux qu’un jour, il se remette en question et change d’avis concernant l’existence de Dieu.

    • La réponse biblique est assez simple : Dieu n’a pas créé le Mal. Par contre la Bible n’explique l’origine du Mal en tant que tel puisqu’elle ne dit pas comment Satan est devenu Satan. C’est le mystère opaque. Par contre, ce qui n’est pas du tout opaque c’est la solution au Mal : retrouver une relation vivante, sincère, dynamique, fructueuse avec Dieu en mettant sa foi en Jésus.

  2. C’est triste oui, c’est un questionnement qu’on entend assez souvent, voir “très” souvent : “bah moi je ne crois pas en Dieu car si ce dernier existait, pourquoi toutes ces souffrances ici-bas ? “Et ce qui est hallucinant c’est que quelquefois cette réflexion provient de personnes très intelligentes….
    A quoi moi qui suis croyante, je ne peux m’empêcher de répondre que…c’est un peu simpliste cette réaction, que Dieu n’a pas à être accusé de toutes ces choses, c’est l’homme et uniquement lui qui en est responsable car avec son libre arbitre, il a choisi le mal au lieu du bien….Mais je vois bien la perplexité qui demeure, alors j’ai envie de conseiller de lire la Bible mais je n’ose pas trop:) je n’aime pas me poser en moralisatrice…

    Je me permet une question Yohann: vous dites que la Bible ne dit pas comment Satan est devenu Satan ?….Moi je croyais avoir compris que Satan est en fait un ange déchu, un des plus beaux archanges mais qui n’ayant pas accepté l’humilité demandée par Dieu envers les hommes, par orgueil s’est retrouvé écarté de Dieu ….et de là tout s’est enchainé, il a commencé à exercer son pouvoir de tentation (commençant par Adam et Eve) et de fil en aiguille le mal s’est répandu sur terre, n’est ce pas ce qu’il s’est passé ?….

    • Bonjour,

      La théorie de Satan comme archange orgueilleux est tiré d’une interprétation de 2 passages de l’Ancien Testament : d’abord et surtout Ézéchiel 28 et ensuite Ésaïe 14.12-15. Le premier parle explicitement du roi de Tyr et le second clairement du roi de Babylone (qui est appelé Lucifer : “Astre brillant). Pourtant certains ont vu au travers de ces monarques anciens la chute de Satan lui-même. Pour Ésaïe, c’est un peu léger. Pour Ézéchiel 28 par contre, il y a plus de matière ! Mais on peut observer dans le texte que s’il faut voir quelqu’un en filigrane du roi de Tyr, c’est Adam plutôt que Satan. L’origine de Satan est donc d’après moi inconnue.

  3. Cher Yohann. Votre article tout en ironie est pour le coup oui très ironique ! C’est vous qui dans votre article prenez les athées et agnostiques pour des crétins. Faites vous semblant de ne pas comprendre que l’objection “Si Dieu existe pourquoi le mal ?” est une question intime et centrale pour certains ? Que des philosophes ou théologiens aient réfléchis à la question tout en restant chrétien est un fait (l’inverse est tout aussi vrai), mais l’expérience personnelle du mal, de la souffrance et de l’injustice peut détruire la foi d’une personne ou tout simplement empêcher une personne de croire en l’existence Dieu. De nombreux Juifs ont perdu foi en l’existence de Dieu après la Shoah. De même, que dois je répondre à une amie qui après s’être battu deux ans contre un cancer du sein, apprend sa rechute et me dit en larme : “plus jamais je ne mettrai les pieds dans une église”. Ces athées ou agnostiques qui utilisent cet argument contre la foi ont souvent bien plus pris conscience de ce qu’était la souffrance que bon nombre de chrétiens qui parfois oui vivent dans leur grotte. J’ai discuté avec de nombreux chrétiens avec oui une foi qu’il faut qualifier de naïve sur ces questions. Faire de nombreux débats théologiques sur la souveraineté de Dieu, sur la responsabilité humaine n’est d’aucune valeur face à l’expérience personnelle de la souffrance et du silence de Dieu. Cette “minuscule” question comme vous dites mérite mieux que ce procès d’intention que vous faites aux athées et agnostiques à la fin de votre article.

    • Bonjour Max,
      On peut poser la question du Mal avec 2 états d’esprit différents : en tant que problème philosophique et en tant que problème personnel et vécu. L’article répond au problème philosophique (pour le problème personnel, il y a cet article ou celui-ci), c’est pourquoi il est ironique.

  4. Moi, je souffre énormément depuis plusieurs années je demande de l’aide du Seigneur je prie je le supplie je désespère c’est comme si il m’avait laissé tomber alors pourquoi j’espère toujours et que rien ne se passe. J’ai énormément peur de la mort je lui demande aussi de m’enlever ses peurs mais rien alors que pouvez-vous me répondre à ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *