Comment être libéré des forces spirituelles mauvaises ?

Dans la plupart des cultures traditionnelles, le genre humain a considéré être entouré de forces spirituelles qui pouvaient agir sur sa vie, et qui ne lui voulaient pas que du bien. Il s’est depuis longtemps demandé comment se prémunir ou se libérer de telles influences, ou comment se concilier ces forces. La tendance rationaliste et matérialiste a répondu à cette problématique en niant simplement ces forces, en les portant au compte de la superstition, de la naïveté, de la culture et de la psychologie.

Pourtant, bien des personnes continuent à ressentir l’action de telles forces ou à les craindre. Diverses pratiques magiques, des talismans ou des gris-gris peuvent être appelés à la rescousse, mais ils ne donnent ni une réelle assurance ni une réelle libération.

Cet article vise à présenter un regard chrétien et une solution biblique à la crainte des esprits mauvais ; il ne prétend pas prouver leur existence ou leur action, mais énoncer la solution qui passe par la vie, la mort et la résurrection de Jésus-Christ.

Notre situation

A l’origine, l’homme est créé par Dieu pour vivre en relation avec lui, pour garder et développer le monde créé, et pour honorer Dieu. Dans les tous premiers temps, l’humanité a choisi de se détourner de Dieu, en espérant se soustraire à son autorité et gagner en autonomie 1. Cela a effectivement gâché la relation entre Dieu et l’homme, mais n’a pas procuré une liberté véritable à l’humanité, bien au contraire. Faite pour adorer Dieu, l’humanité n’a pas cessé de chercher des objets d’adoration2. Elle s’est simplement tournée vers d’autres, ce que l’on appelle des idoles : dans le passé païen, il s’agissait de divinités représentant les forces de la nature, la sexualité ou la richesse, et ainsi de suite. De nos jours, on ne pratique pas si explicitement un tel culte, mais en pratique nous laissons le succès, l’argent ou notre notoriété déterminer notre identité et notre manière de vie, faisant de nous leurs serviteurs.

Similairement, en rejetant l’autorité de Dieu, l’être humain s’est rendu vulnérable à d’autres puissances non-humaines. On peut y voir des puissances impersonnelles comme l’État, les Médias ou l’Économie, et c’est le plus facile à admettre pour des occidentaux sécularisés. La Bible va au-delà et n’hésite pas à voir des puissances surnaturelles, mauvaises et personnelles – ce que l’on tend à appeler des démons, mais il faut se méfier de l’imagerie véhiculée par ce terme. L’homme, séparé de Dieu et coupable par ses actions, est à la merci de ces forces. Elles peuvent agir au niveau individuel, par des influences voire par la possession, ou au niveau collectif.

Réconciliés avec Dieu

Il faut remonter à la source de notre situation pour saisir la solution réelle. Les puissances spirituelles mauvaises ont pouvoir sur l’homme parce que l’homme est séparé de Dieu, et en particulier à cause de la culpabilité de l’homme, qui leur sert de levier. Jésus meurt en prenant sur lui la culpabilité humaine, permettant la réconciliation avec Dieu et privant les puissances du mal de leur pouvoir. La Bible décrit cela comme une victoire, où les puissances néfastes sont emmenées comme des captives :

Autrefois, vous étiez spirituellement morts à cause de vos fautes et parce que vous étiez des incirconcis, des païens. Mais maintenant, Dieu vous a fait revivre avec le Christ. Il nous a pardonné toutes nos fautes. Il a annulé le document qui nous accusait et qui nous était contraire par ses dispositions : il l’a supprimé en le clouant à la croix. C’est ainsi que Dieu a désarmé les autorités et pouvoirs spirituels ; il les a donnés publiquement en spectacle en les emmenant comme prisonniers dans le cortège triomphal de son Fils 3.

Par Jésus, Dieu a offert le pardon des fautes et la réconciliation à l’humanité. Pour ceux qui le souhaitent, il est possible de revenir sous son autorité et d’échapper ainsi aux puissances inférieures et néfastes. L’alternative est de continuer à leur être asservi, jusqu’à partager leur humiliation et leur défaite. Voilà notre message : par Jésus, Dieu a vaincu les puissances du mal et les a dépouillées de leur pouvoir sur nous 4. Soyez réconciliés avec Dieu et profitez de cette victoire 5 !

Jean-René Moret,

Avril 2015


 

Cet article est le troisième d’une série pour répondre à la question « pourquoi Jésus est-il mort ? ».

Les autres angles sont les suivants :

  1. Voir Genèse, chapitre 3.
  2. Voir à ce sujet la lettre de Paul aux Romains, premier chapitre, versets 18 à 24.
  3. Lettre de Paul aux Colossiens, chapitre 2 versets 13 à 15. Voir aussi la lettre aux hébreux, chapitre 2, versets 14 à 15.
  4. Je ne le détaille pas dans cet article centré sur la mort de Jésus, mais il a déjà démontré son pouvoir sur les démons en libérant des démoniaques durant sa vie terrestre. Voir p.ex Évangile selon Marc, chapitre 2 versets 11 et 12, et chapitre 5, versets 1 à 20.
  5. Voir ce que dit l’apôtre Paul dans la seconde lettre aux Corinthiens, chapitre 5, versets 18-21

    Tout cela vient de Dieu. Il nous a réconciliés avec lui par le Christ et il nous a demandé d’annoncer cette réconciliation. Oui, c’est Dieu qui a réconcilié le monde avec lui, par le Christ. Il ne tient plus compte des fautes des êtres humains et il nous charge d’annoncer cette parole de réconciliation. C’est donc de la part du Christ que nous prenons la parole. En réalité, par nous, c’est Dieu lui-même qui vous lance un appel : au nom du Christ, acceptez d’être réconciliés avec Dieu. Cela, nous vous le demandons avec force. Le Christ était sans péché, mais Dieu l’a chargé de notre péché. Alors maintenant, par le Christ, Dieu nous a rendus justes.

Posted in Articles and tagged , , , .

3 Comments

  1. Pingback: Jésus est-il vraiment Dieu ? – Question Suivante

  2. Pingback: Pourquoi Jésus a-t-il été mis à mort ? – Question Suivante

  3. Pingback: Pourquoi Jésus est-il mort ? Une identité transformée – Question Suivante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *