Qu’est-ce que la Bible peut nous dire sur le couple?

Le couple au cœur des attentes

Le couple et l’amour romantique sont le lieu de beaucoup d’attentes. On n’espère plus vraiment la paix dans le monde ou la fin des injustices, mais nous sommes nombreux à espérer encore trouver un conjoint qui nous convienne, qui nous accepte et qui nous aime. Le couple est le lieu où on espère trouver du bonheur et de la satisfaction, ainsi que du plaisir et de la passion. L’expérience amoureuse dépasse la banalité du métro-boulot-dodo, c’est l’amour qui donnerait encore du sens à nos existences1. Pourtant, ce rêve de trouver l’amour qui nous comble tourne souvent court. D’une part, il n’est pas si facile de trouver la personne avec qui former un couple ; pour certains c’est une longue et douloureuse recherche. D’autre part, on se retrouve souvent déçu. Même lorsque tout semble idéal, que l’on s’entend, que l’on rit aux éclats ensemble, que l’on a enfin trouvé la personne qui nous comprend, cet état ne dure pas éternellement. L’habitude peut remplacer la passion, le quotidien nous montre les failles qui restaient cachées pendant le coup de foudre. Parfois, on se sent amoureux de quelqu’un qui n’est pas notre conjoint, ou bien il devient simplement difficile de se supporter.

La vision du couple qui prévaut aujourd’hui nous dit que le couple est là pour nous rendre heureux, et qu’il faut surtout rester libre. Rester libre, cela inclut également la liberté de partir ou de renoncer à la poursuite d’une relation de couple lorsqu’elle ne nous satisfait plus. Mais dans toute relation saine, cette liberté est partagée. L’autre aussi peut partir. Alors on se doit d’être toujours au top, de toujours se rendre désirable pour l’autre, de peur qu’il n’aille chercher son bonheur ailleurs. Mais à ce moment, le couple devient un lieu de plus où l’on doit être performant, où l’on est sous pression, où l’on court le risque d’être mis au rebut dès qu’on cesse de donner satisfaction.

Il faut aussi dire que pas mal de gens n’y croient plus vraiment. Certains ont pris l’habitude de faire miroiter une promesse d’amour durable pour obtenir de l’intimité sexuelle. D’autres ont été blessés à force de déceptions, et sont devenu cyniques. Puisque cela n’apporte jamais de vraie satisfaction durable, autant utiliser les relations d’une manière qui me fasse plaisir. Moi aussi je peux être un prédateur, assez d’être la victime naïve. «Les hommes, tous les mêmes», et ainsi de suite. Pour certains, croire encore à l’amour qui dure serait une illusion.

Le couple selon la Bible

Nous avons donc des attentes et difficultés quant à la vie de couple. Comment la Bible et la pensée chrétienne peuvent-elles nous aider à donner sens à ces attentes et à faire face à ces difficultés ? Un des meilleurs points de départ est la réponse de Jésus lorsqu’on l’interrogeait sur le divorce :

N’avez-vous pas lu que le Créateur, au commencement, les fit mâle et femelle et qu’il a dit : C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et les deux ne feront qu’une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a uni ! 2

Pour la Bible, l’union de l’homme et de la femme remonte aux origines de l’humanité. L’humanité est créée à l’image de Dieu en tant qu’homme et femme, et une union particulière entre un homme et une femme fait partie de l’appel de Dieu pour l’humanité dès le départ. La mention de ne faire qu’une seule chair montre que l’union conjugale inclut l’intimité corporelle, bref, la sexualité3. La puissance de notre aspiration à former un couple remonte au dessein de Dieu pour l’humanité ; c’est pourquoi il est si fort et si fondamental.

Le couple qui dure

Jésus disait encore une chose qui entre difficilement dans nos mœurs actuelles : que l’homme ne sépare pas ce que Dieu a uni. Le couple a son origine en Dieu, il ne devrait pas être brisé. Par nature l’union conjugale est faite pour être permanente. Cela peut sembler naïf ou insensé. Comme si l’amour pouvait durer ! Nos sentiments vont et viennent, c’est bien connu. Que faire si je me retrouve coincé avec quelqu’un que je n’aime plus4 ? Ces objections sont légitimes, et elles ouvrent la porte à d’autres aspects de la vision chrétienne. Mais d’abord, je voudrais montrer les bons aspects de cette permanence. D’une part, je crois qu’on la recherche, qu’une part de nous a envie et besoin de pouvoir compter sur quelqu’un qui ne nous lâchera pas. D’autre part, elle permet un autre rapport à la relation. Je suis plus libre pour montrer mes faiblesses à mon conjoint si je sais que cela ne remettra pas en cause notre couple. Je peux aussi investir sans compter, donner le meilleur à l’autre, si j’ai confiance que c’est durable. Lorsque tout est à durée déterminée, la sagesse demande de calculer combien on offre à l’autre, de peur de se retrouver être le pigeon à la fin de l’histoire.

Est-ce donc possible ? Si le fondement du couple est le sentiment du moment, je crois effectivement que non. La Bible ordonne «Maris, aimez vos femmes comme le Christ a aimé l’Eglise et s’est livré lui-même pour elle5». L’amour n’est pas le fondement du couple, mais une de ses implications. Un mariage chrétien repose sur un engagement mutuel à s’aimer. Au sens chrétien, former un couple veut aussi dire s’engager à se soutenir, même quand les sentiments ne nous y portent pas. Le faire en pratique est un immense défi, mais dans cette vision les changements de sentiment ne justifient pas la remise en cause du couple.

L’ordre d’aimer s’appuie sur l’exemple de Jésus. Il est allé jusqu’à la mort pour ceux qu’il a choisi d’aimer, avant que ceux-ci lui montrent la moindre affection. Il s’est donné sans compter6. Il a pardonné même ceux qui l’humiliaient, même ceux qui le crucifiaient. Et en effet, passer sa vie à deux donnera assurément des occasions de pardonner7. La Bible montre une vision élevée du couple, et ne prétend pas qu’elle soit atteignable par notre simple bonne volonté. Redécouvrir et vivre cette vision se fait difficilement sans retrouver le créateur qui nous l’a donnée. C’est précisément ce que Jésus est venu rendre possible en venant sur cette terre. Nous vous invitons à découvrir son amour et à en faire le modèle de votre amour !

Jean-René Moret, août 2015

  1. Luc Ferry, dans L’Homme-Dieu ou le sens de la vie, montre aussi comment avec la perte des grands idéaux, le couple s’est trouvé investi de toutes les attentes touchant au bonheur.
  2. Évangile selon Matthieu, chapitre 19, versets 4 à 6. Jésus cite deux passages de la Genèse : 1.27 et 2.24. La Genèse est le premier livre de la Bible, qui commence par les origines du monde et de l’humanité.
  3. Voir Pourquoi Dieu mettrait-il des limites à ma sexualité ?
  4. Voir  « Je t’aimerai toujours ». L’amour éternel au regard de l’expérience humaine et de la Bible.
  5. Lettre de Paul aux Éphésiens, chapitre 5, verset 25.
  6. Voir Pourquoi Jésus est-il mort : L’amour ultime.
  7. Voir Comment pardonner l’impardonnable.
Posted in Articles and tagged , .

5 Comments

  1. Pingback: Oser défendre l’Évangile, grâce à Question Suivante

  2. Pingback: Dieu est-il contre le plaisir ? | Question Suivante

  3. Pingback: La sexualité est-elle la mesure de tout? – Foi en questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *