Dieu d'après Michel Ange à la chapelle Sixtine

Dieu est-il distant et indifférent ?

Le concept de divinité est tellement élevé que l’on pourrait croire que Dieu est distant, inaccessible. Face à ce qui se passe dans le monde1 et à l’inaction apparente de Dieu2, nous pouvons également penser que Dieu est indifférent à notre situation. Est-ce le cas ?

Nous allons montrer qu’il existe plusieurs facteurs qui séparent Dieu et l’homme. Cependant, nous soulignerons également la proximité possible entre Dieu et l’humanité, grâce à l’initiative divine.

Distance ontologique :

Dieu est par nature très différent de l’homme. Son être même a des caractéristiques qui le séparent de l’homme. Il est le créateur, nous sommes les créatures. Il est éternel et infini, nous sommes limités et finis. La Bible énonce qu’il « habite une lumière inaccessible »3. Dieu est pour nous le « tout autre ».

Cette différence pourrait nous séparer totalement de lui. Mais il a pris l’initiative de se révéler à nous. Il se rend accessible par sa création – en observant l’Univers qui nous entoure, nous pouvons apprendre des choses sur Dieu. De plus, il se fait connaître au travers d’hommes et de femmes qu’il choisit pour qu’ils communiquent son message. Ces hommes et ces femmes sont appelés prophètes. Nous avons d’ailleurs leurs écrits dans la Bible.

Une autre distance sépare l’homme de Dieu.

Distance morale :

Dieu est parfait. Il est sans mal et ne commet pas le mal4. Or, nous commettons des actes mauvais. Notre cœur est incliné à agir négativement. Cela est appelé le péché. Ce dernier introduit une distance morale entre Dieu et nous. Le prophète Esaïe dit : « Ce sont vos fautes qui vous séparent de votre Dieu. C’est à cause de vos péchés qu’il s’est détourné loin de vous pour ne plus vous entendre »5.

Comme le mal est incompatible avec la nature de Dieu, nous sommes condamnés à être séparés de lui. Et comme nous sommes faits pour vivre en relation avec Dieu, la conséquence finale est la mort.

Proximité retrouvée :

La Bible affirme que Dieu aime sa création et qu’il désire retrouver une relation avec elle. Il a alors mis en place un plan pour restaurer la relation brisée. Comme l’humanité est incapable de venir à Dieu, Dieu est venu à elle. La Bible affirme : « Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui–même »6. Puis, deux versets plus loin, elle énonce : « Celui qui n’avait pas connu le péché, [Dieu] l’a, pour nous, identifié au péché, afin que, par lui, nous devenions justice de Dieu »7. Dieu franchit la barrière ontologique – il prend la forme de sa création en devenant l’homme Jésus – et la barrière morale – Jésus endosse le péché de l’humanité afin de nous réconcilier avec lui.

Dieu est venu sur la terre pour prendre notre péché et en payer la conséquence, à savoir la mort, afin de nous rapprocher de lui.

Une relation est alors possible pour celui qui accepte le pardon de Dieu et qui se détourne du péché.

Proximité relationnelle :

La barrière morale étant enlevée par l’action de Jésus, il est possible d’avoir une relation avec Dieu. Jésus demande à ses disciples d’appeler Dieu leur père8. Dieu est tellement proche qu’il peut être nommé « père » et même « notre père » par les disciples de Jésus.

Dans la première lettre de Pierre, au chapitre 5 et au verset 7, l’auteur invite ses lecteurs à une entretenir une relation de proximité avec Dieu. Il énonce : « Déchargez–vous sur lui de tous vos soucis, car il prend soin de vous ». Pierre parle d’un Dieu qui prend soin des humains et vers qui ces derniers peuvent aller pour déposer leur fardeau.

Dieu est-il indifférent ?

Si nous comprenons ce qui est écrit ci-dessus, nous constatons que c’est Dieu lui-même qui a fait le nécessaire pour établir une relation avec l’humanité. Et cela a coûté de devenir homme et de mourir en tant que Jésus. Tout cela est le contraire de l’indifférence. Dieu considère tellement l’humanité qu’il a fait le plus grand effort pour la ramener à lui. S’il y a indifférence, c’est plutôt du côté humain : beaucoup de personnes refusent la main tendue de Dieu pour entrer en relation avec lui.

Thomas Hodapp, Mars 2017

  1. Voir notre article : « Pourquoi Dieu permet-il tant de souffrances dans le monde ? ».
  2. Voir l’article : «  Si Dieu existe, pourquoi ne se montre-t-il pas ?».
  3. Première lettre de Paul à Timothée, chapitre 6, verset 16.
  4. « Dieu est lumière, il n’y a pas en lui de ténèbres », première lettre de Jean, chapitre 1, verset 5 ; « Dieu ne peut être tenté par le mal », lettre de Jacques, chapitre 1, verset 13.
  5. Esaïe, chapitre 59, verset 2.
  6. Deuxième lettre de Paul aux Corinthiens, chapitre 5, verset 19.
  7. Deuxième lettre de Paul aux Corinthiens, chapitre 5, verset 21.
  8. Évangile de Matthieu, chapitre 6, verset 9.
Posted in Articles.

One Comment

  1. Bonjour,

    Je vous remercie pour votre point de vue qui se transmet dans cette article. Effectivement beaucoup d’humain pense que Dieu est insensible par rapport aux souffrances que connaît l’humanité. Ils pensent malheureusement qu’il ne se soucie pas de nous. Mais est-ce vraiment le cas ?

    Dieu a envoyé son fils, son 1er née Jésus christ, afin qu’il donne sa vie en sacrifice pour nous humain imparfait. Ce qui a pour action de pouvoir avoir le pardon de nos péchés ; de nous rapprocher de Dieu lui qui est un être parfait et d’avoir l’opportunité de bénéficier de la vie éternelle qu’il nous promet (Jean 17:3, Apocalypses 21:3,4) . Cela nous prouve bien qu’il n’est pas insensible à nos souffrances. Car il aurait pu ne laisser aucun moyen pour que l’on se rapproche de lui et aucun espoir d’avenir ; et que surtout ce fut un grand sacrifice pour lui d’envoyer son fils unique engendré pour nous sauvé. Cela prouve vraiment qu’il nous aime et se soucie de nous.

    Il sait que ce que l’on vit actuellement n’est pas évident, mais il n’est pas insensible pour autant. Dieu ne voulait que l’on se retrouve dans une telle situation de souffrance. Au contraire. Quand il a créé Adam et Eve, il les a mis dans un cadre paradisiaque(Genèse 2:15), ou ils avaient pour mission d’étendre se merveilleux paradis et de remplir la terre
    (Genèse 1 :28). Ils devaient donc vivre éternellement dans un environnement magnifique et avec une mission de vie fort agréable. Mais malheureusement, le 1er couple humain n’as pas obéi à un ordre simple de Dieu (Genèse 2:17) et c’est pour cela que nous somme dans un tel état de souffrance (Romains 5:12). Mais face à cette état de souffrance Dieu ne nous laisse pas seul. Il aimerait bien que l’on s’appuie sur lui. (I Pierre 5:6, 7) Donc nous avons notre part à faire en nous rapprochant de lui.

    Dans les temps anciens quand son peuple souffrait Dieu souffrait avec eux (Zacharie 2:8) et Dieu notre créateur est un Dieu qui ne change pas (Jacques 1:17 ; Malachie 3:6). Donc un humain qui veut faire sa volonté, qui veut lui plaire, Dieu ne peut être insensible fasse à ses souffrances.

    C’est donc à chacun de décider s’il il veut avoir ou non, l’aide de l’être le plus suprême qui soit car lui ne demande qu’à nous aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *