Il a livré sa vie en échange de la sienne

Il y a quelques heures, un horrible attentat a encore eu lieu dans notre pays. Là, c’est un petit supermarché de campagne qui en a été la cible.

Nous pensons avec tristesse et compassion à ces personnes qui ont perdu la vie sans raison, ainsi qu’à tous leurs proches.

Cet évènement tragique, comme les précédents, nous rappelle que derrière la routine des journées qui se ressemblent, la mort peut survenir n’importe quand. Ici ce fut le cas de paisibles clients et employés de supermarché qui vivaient leur quotidien. Quatre morts. Tout se passait comme d’habitude quand la vie s’est interrompue de façon brutale. Ces gens croyaient vivre en paix, en bonne entente avec tous leurs voisins, jusqu’à ce qu’ils découvrent avec horreur qu’ils avaient un ennemi mortel plein de haine prêt à tout pour les voir mourir.

Mais cette fois-ci, les forces de la haine et de la violence aveugle n’ont pas eu le dernier mot. Sans-doute inspiré par ses convictions chrétiennes[1], un officier de gendarmerie a volontairement livré sa vie entre les mains du terroriste pour sauver celle d’une complète inconnue. Son geste héroïque a remporté une victoire. En surenchérissant dans le sacrifice, Arnaud Beltrame a privé son assassin de la gloire qu’il revendiquait.

Son geste a démontré que le véritable héros n’est pas celui qui cherche la gloire et un paradis charnel en tuant des gens désarmés, mais celui qui, de façon désintéressée, donne sa vie pour les sauver.

Cette femme en valait-elle le coup ? Méritait-elle qu’un officier dans la fleur de l’âge, fraichement marié, échange sa vie pour la sienne ?

Sans doute pas. Ce qui est sûr c’est que si cette femme mesure à quel prix elle vit encore, sa vie ne sera jamais plus la même.

Une guerre plus terrible encore, un échange encore plus grand

Le geste héroïque et glorieux du lieutenant-colonel Beltrame est le reflet à sa façon d’un geste plus beau : celui d’un héros encore plus grand. Il s’agit de Jésus le Roi, le Créateur de l’univers, le Seigneur de gloire, livré à la croix en rançon pour la multitude.

« Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. A peine mourrait-on pour un juste ; quelqu’un peut-être mourait-il pour un homme de bien. Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. » (Romains 5:6-8)

En effet, que vous le sachiez ou que vous l’ignoriez, vous êtes pourtant en pleine guerre : votre adversaire le diable[2] souhaite votre mort spirituelle. Satan s’est révolté contre Dieu, il a entraîné l’humanité avec lui. Sachez donc que vous êtes pris en otage. Satan le fait en vous conservant sous l’emprise de la mort et du péché auquel vous êtes asservi. Il vous tue par des mensonges en vous associant toujours plus dans sa rébellion contre Dieu et il vous mènera à votre perte. Perte inéluctable car le Royaume de Dieu s’est approché et le temps du jour du jugement vient où Dieu châtiera Satan et jugera les êtres célestes déchus et tous les humains, morts et vivants.

Mais Dieu nous aime, et par amour Il est venu s’incarner afin de nous racheter en se livrant en rançon à la croix à la place de tous ceux qui croiront en Lui. C’est ce qu’expliqua Jésus lui-même :

« C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon pour la multitude. » (Evangile selon Matthieu 20 :28)

Vivre une vie transformée par l’amour reçu et la grâce

Compte tenu de ce qu’il s’est passé, il serait juste que vie de cette femme change en bien pour toutes les années qui lui restent à vivre.

Si la vie de cette femme ne peut rester la même, à combien plus forte raison l’héroïque geste d’abaissement de Dieu le Fils jusqu’à la mort sur la Croix doit amorcer un changement encore plus grand dans notre vie à chacun.

Allons-nous continuer à l’ignorer, Lui qui s’est livré pour nous racheter à la croix ? Continuerons-nous à vivre selon l’esprit de rébellion de ce monde et selon nos propres désirs mauvais ? Continuerons-nous à vivre égoïstement focalisé sur nos petits désirs minables ou nous tournerons nous vers la source de l’Amour pour vivre pour Lui ? Dieu a promis que tous ceux qui engageront leur confiance et leur obéissance en Jésus-Christ seront sauvés[3]. Ceux qui croient en Jésus et se repentent de leur péché reçoivent alors le Saint-Esprit qui vient guérir leur cœur gangréné par le péché.

Alors, le chrétien apprend à trouver sa joie et sa paix en Dieu, et par l’Esprit Saint il trouve plaisir à vivre pour Dieu et pour son prochain.

« Nous avons connu l’Amour, en ce qu’Il a donné sa vie pour nous ; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères. » (1 Jean 3 :16)

Ainsi, Dieu a révélé sa justice à venir mais aussi son amour présent envers chacun d’entre nous en voulant nous sauver de la colère qui vient sur ce monde déchu et pervers. Ainsi vous pourrez dire avec l’apôtre Paul :
« J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. » (Galates 2 :20)

Maintenant, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre cœur.

 

Charles Berger, Mars 2018

 

[1] Jean 15 :12-13 : « C’est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. »

[2] 1 Pierre 5 :8: « Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. »

[3] Jean 3 :16 « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle ».

 

Share
Posted in Articles and tagged , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *