De quoi se compose la Bible ?

La Bible se compose de deux grandes parties appelées Ancien et Nouveau Testament. L’Ancien Testament est commun au christianisme et au judaïsme et a été écrit entre environ -1200 et -300. Le Nouveau Testament est spécifiquement chrétien, et a été écrit entre 40 et 120 après Jésus-Christ (les fourchettes sont larges à dessein, les dates exactes de rédaction sont sujettes à des débats dans lesquels nous n’entrerons pas ici).

Chaque « testament » se compose d’un certain nombre de « livres » (66 au total). Ces livres se rattachent à divers styles littéraires. On trouve notamment :

  • Des textes narratifs et historiques : formant la grande partie des textes bibliques, ils racontent l’histoire de divers protagonistes mais aussi l’intervention concrète de Dieu dans l’histoire. Dans cette catégorie figurent les « Évangiles », 4 récits de la vie de Jésus par différents témoins directs ou indirects.
  • Des textes prophétiques : dans l’Ancien Testament, Dieu a utilisé des « prophètes » pour transmettre ses messages. Ceux-ci sont souvent rédigés sous forme d’« oracles », entre poésie et interpellation, avec l’utilisation fréquente d’images et de métaphores. Les oracles prophétiques portent parfois sur l’avenir, mais ils sont plus généralement des paroles de Dieu, qui portent un jugement sur une situation ou appellent à un changement de comportement.
  • Des lettres : une bonne partie des écrits du Nouveau Testament est constituée de lettres adressées par des responsables chrétiens de la première heure à des collaborateurs ou à des communautés chrétiennes. Ces lettres montrent à la fois les soucis pratiques de l’Église du premier siècle, l’application concrète de la foi en Jésus-Christ, et la compréhension théologique qui en est faite.
  • Des textes législatifs : dans l’Ancien Testament, Dieu donne au peuple d’Israël des instructions sur la manière de vivre et d’organiser le culte et la société.
  • Des textes poétiques : on a également un certain nombre de textes sous forme de vers, qui sont soit des chants, soit des prières, soit des proverbes ou d’autres réflexions philosophiques.

Au niveau des auteurs, certains sont clairement identifiés, d’autres sont inconnus, et pour certains on peut procéder par recoupement pour avoir une bonne idée de leur identité. On trouve parmi eux des prophètes, un ou deux rois d’Israël, des proches de Jésus, un médecin, un collecteur d’impôt et divers responsables chrétiens.

Il est bon, lorsqu’on lit les textes bibliques, de se poser la question de leur époque de rédaction, de leur auteur et de leur style littéraire. Ces informations peuvent souvent se trouver dans les introductions de certaines Bibles, ou dans des commentaires bibliques. Elles aident à mieux interpréter les textes: d’une part, on n’interprète pas un poème de la même manière qu’un texte historique, d’autre part les textes peuvent contenir des références non explicites à des évènements proches, et ainsi de suite.

© Jean-René Moret

Share
Posted in Articles and tagged , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *