Pourquoi parle-t-on d’un ancien et d’un nouveau testament ?

  • Que signifie « testament » dans ce contexte ?

Dans les textes hébreux datant d’avant Jésus-Christ, une idée importante est celle de l’alliance entre Dieu et les hommes. Il s’agit d’un engagement de Dieu envers certains hommes de son choix, assorti d’instructions à respecter et de signes montrant l’adhésion et l’appartenance au régime de l’alliance.

Lorsque la première traduction grecque de ces textes hébreux a été réalisée, les traducteurs ont choisi de ne pas rendre le concept d’alliance par le mot désignant un contrat établi entre deux personnes d’un commun accord. Ils ont plutôt choisit le mot qui désignait les dispositions prises par une personne en faveur d’une autre, sans que cette dernière ait un pouvoir de décision. Ce choix de mot a été repris par les auteurs des textes grecs postérieurs à la vie de Jésus. Ce même mot était entre autre utilisé pour désigner un testament, et c’est pourquoi le terme de testament a parfois été utilisé en latin puis en français pour traduire cette idée d’alliance.

Cette manière de faire est devenue traditionnelle en ce qui concerne les deux parties de la Bible. Cet usage est un peu perturbant, mais qu’il serve à nous rappeler que dans la pensée biblique, l’homme n’est pas l’initiateur des rapport avec Dieu, ni une partie traitant d’égale à égal avec Dieu. L’homme répond à une offre divine.

  • Pourquoi une ancienne et une nouvelle alliance?

L’ancienne alliance désigne les rapports que Dieu avait établis avec le peuple d’Israël. Dieu leur avait donné d’être libéré de l’esclavage en Égypte, une loi bonne, et de nombreuses promesses de bénédictions s’ils étaient fidèles à l’alliance. Dieu attendait d’eux obéissance, fidélité et adoration. Le tout devait faire d’Israël un exemple pour toutes les nations, montrant tout le bien qui ressortait d’une relation rétablie avec Dieu. Au lieu de cela, le peuple d’Israël s’est montré désobéissant, il a adoré de faux dieux, n’a pas respecté la loi reçue, s’est montré injuste envers les plus faibles, et n’a pas été le modèle qu’il devait être.

Après de nombreuses initiatives divines pour améliorer la situation, il a été clair que tant que l’alliance dépendrait de la justice et de la fidélité humaines, elle ne pourrait fonctionner. Les prophètes, messagers de Dieu, ont en même temps continué à dénoncer les ruptures de l’alliance, et en même temps annoncé une alliance nouvelle, où Dieu agirait de manière plus radicale, pardonnerait les fautes de son peuple et le rendrait capable de suivre ses instructions.

Cette annonce s’est accomplie quand Dieu s’est incarné en Jésus-Christ. Celui-ci a parfaitement obéi aux commandements de l’alliance qu’Israël n’avait pas réussi à suivre, il est mort pour les fautes des hommes, et il est ressuscité pour être le modèle de l’alliance nouvelle. Et non seulement Israël peut être pardonné et transformé en croyant en lui, mais tous les peuples sont invités à participer à cette nouvelle alliance: à se détourner de leurs fautes, à être pardonnés par le sacrifice de Jésus, à changer de vie et à vivre en relation avec Dieu.

Ainsi, l’ancien testament regroupe les textes écrits avant la venue de Jésus-Christ, sous le régime de l’ancienne alliance, prélude et annonce de l’alliance à venir. Le nouveau testament regroupe les textes racontant et faisant suite à la vie de Jésus-Christ, décrivant la situation de la nouvelle alliance, qui s’adresse à tous les peuples – pour qui choisit d’y adhérer.

© Jean-René Moret


Voir aussi l’enregistrement Les chrétiens sont-ils liés par l’Ancien Testament ?.

Et bien sûr, les autres articles de la section Bible.

Share
Posted in Articles and tagged , .

One Comment

  1. Pingback: Comment devenir chrétien ? – Question Suivante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *