Qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu ?

« Qu’est-ce que j’ai fait au bon dieu pour mériter ça ? » Cette question est prononcée ou pensée quand arrive un événement particulièrement déplaisant ; si déplaisant que « le bon dieu » revient sur le devant de la scène, alors qu’il en avait disparu depuis belle lurette. Elle est très intéressante, cette question, car elle sous-entend que Dieu agirait différemment selon les catégories de personnes : il châtierait celles qui sont particulièrement mauvaises, il comblerait de bienfaits celles qui seraient très pieuses et il laisserait tranquilles celles qui ne croient pas en Lui mais qui ont une certaine morale. Bien sûr la majorité des gens se mettent complaisamment dans cette dernière catégorie car adopter une position neutre permet de vivre en ayant bonne conscience, en estimant avoir la moyenne. Il est donc très naturel pour eux d’avoir ce petit cri d’injustice « Qu’est-ce que j’ai fait au bon dieu pour mériter ça ? » alors qu’ils n’ont pas commis d’actes particulièrement répréhensibles : « je suis plutôt gentil, ou en tout cas pas pire que les autres, alors je ne comprends pas pourquoi Dieu ne me fiche pas la paix ! »  

Heureusement, cette vision est totalement fausse : aux yeux de Dieu, personne n’a la moyenne et ne peut vivre tranquillement sans Lui. Pourquoi « heureusement » ? Parce que Dieu n’est pas un père fouettard, assis sur un nuage, qui distribue des bons points ou des punitions. C’est un Père qui désire que les humains Le connaissent pour avoir une relation véritable, profonde avec Lui, la source du bonheur. Si Dieu fichait une paix royale à tous ceux qui ne croient pas en Lui, cela montrerait qu’il ne les aime pas. Or Dieu fait justement irruption dans notre quotidien pour nous sortir du bain anesthésiant du matérialisme et des loisirs et nous pousser à lever les yeux vers Lui. Parce que vivre sans Lui, alors que nous avons été créés pour vivre en communion avec Lui, c’est sous-vivre. 

Alors la prochaine fois qu’il vous arrive un problème, ne vous demandez pas ce que « vous avez fait au bon dieu » mais rappelez-vous plutôt que Dieu utilise ce moyen pour vous appeler. Faites sa connaissance ! Lisez un évangile et écoutez Jésus : c’est Lui le mieux placé pour dire qui est Dieu, bref pour parler de Lui-même.

Yohann Tourne, 2022

Share
Posted in Articles and tagged , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *