Jésus est-il vraiment mort crucifié ?

C’est une question fondamentale dans la foi chrétienne, car la mort de Jésus à la croix et sa résurrection le troisième jour constituent l’accomplissement du plan de salut de Dieu1. Ce plan consiste à sauver l’homme du péché. Jésus est présenté dans la Bible comme l’Agneau qui ôte le péché du monde2.

Pourtant, la majorité des musulmans conteste que Jésus soit réellement mort crucifié.

Que dit l’Islam sur la question ?

Le Coran n’est pas aussi clair qu’on le croirait sur la question. En premier lieu, examinons la Sourate 4.157-158 «  “Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d’Allah”… Or, ils ne l’ont ni tué ni crucifié ; mais ce n’était qu’un faux semblant ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l’incertitude : ils n’en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l’ont certainement pas tué mais Allah l’a élevé vers Lui. Et Allah est Puissant et Sage ».

Le Coran cite ici une parole attribuée aux Juifs, selon laquelle ils ont tué Jésus. Mais ce propos est contesté dans ce texte. La crucifixion et la mort de Jésus n’auraient été qu’une apparence, un « faux semblant ». Mais comment aurait-on pu croire que Jésus était mort sur la croix, si cela n’avait pas été le cas ? Plusieurs interprétations traditionnelles de cette Sourate voient quelqu’un d’autre prendre la place de Jésus sur la croix. Par exemple, certains disent que c’est Judas qui a livré Jésus ; d’autres évoquent le nom de Simon de Cyrène, qui avait porté la croix de Jésus3 ; parmi les Soufis4, certains admettent que Jésus est réellement mort à la croix et ressuscité. Mais la question qui se pose est : « pourquoi ces zones d’ombre demeurent autour de la mort de Jésus ?  Pourquoi l’Islam n’affirme pas clairement que Jésus a bel et bien été crucifié par les Romains, sous la pression des chefs religieux juifs5? » En effet, selon les musulmans, l’Islam est apparu comme continuité de ce qui a été révélé dans les Écritures juives et chrétiennes, mais au final l’Islam refuse l’affirmation très claire et répétée de nombreuses fois dans la Bible que Jésus est mort sur la croix en accomplissant les prophéties données aux Juifs6.

Tout et son contraire

Une autre Sourate (3.55) laisse entendre le contraire de la première, puisqu’elle affirme que Jésus est réellement mort et ressuscité « Allah dit : ‹Ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre et t’élever vers Moi, te débarrasser des mécréants et mettre jusqu’au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas. Ensuite, c’est vers Moi que sera votre retour, et Je jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez ». Cette sourate parle bel et bien de la vie terrestre de Jésus avant le jour de la résurrection, ce qui laisse entendre que Jésus devait mourir et ensuite serait élevé au ciel auprès de Dieu. La Sourate évoque par ailleurs la « grande place » qu’ont ceux qui suivent Jésus, puisque ces derniers seront au-dessus de ceux qui ne croient pas.

Par ailleurs la négation de la mort de Jésus dans la Sourate 4.157 est en contradiction avec l’affirmation de sa mort par Jésus lui-même selon la Sourate 19.34 « Que la paix soit sur moi, le jour où je naquis, le jour où je mourrai, le jour où je ressusciterai. ». Dans le Coran lui-même, Jésus annonce sa mort et sa résurrection ; pourquoi donc nier ensuite qu’elles se soient produites ?

Revenir à l’évidence

Si Jésus-Christ n’avait pas été crucifié et si tant de monde ne l’avait vu ressuscité7, quel intérêt les apôtres auraient-ils eu à proclamer la crucifixion et la résurrection de Jésus ? À l’époque, la mort déshonorante de Jésus sur la Croix semblait être la preuve qu’il ne pouvait être ni le Messie ni un prophète. Quel intérêt pour les chrétiens d’inventer une crucifixion qui n’aurait pas eu lieu ? Et qu’est ce qui aurait poussé l’apôtre Paul à dire « Et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine »8 1 Cor 15.14.

Pourquoi la réalité de la crucifixion est-elle donc si importante pour la foi chrétienne ?

La notion du sacrifice dans la Bible

Une chose est sûre, la notion du sacrifice et du sang est centrale dans la Bible, car « sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon », (Hé 9.26).

Mais s’il y a une chose dont le Coran et la tradition musulmane ne parlent pas, c’est la notion de sacrifice mentionnée dans la loi de Moise, notamment les sacrifices d’expiation des péchés. Dieu a voulu mettre fin au péché et à ses conséquences sur l’homme, car « le salaire du péché c’est la mort » (Romains 6.23). Il voulait ainsi rétablir la relation entre l’homme et son Créateur9 ; il en a montré le moyen par les sacrifices d’animaux, qui portent le péché à la place de l’homme condamné selon Lévitique 17.11. Seulement, l’effet de ces sacrifices est limité dans le temps, puisqu’il faut les renouveler chaque année, contrairement au sacrifice de Jésus qui s’est donné lui-même10 en rançon sur la croix. Jésus est bien l’« Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde11 ». Il est le vrai innocent qui meurt pour sauver des coupables. C’est cela qui manque si l’on nie la réalité de sa mort.

Lyès CHALAH

  1. Jésus-Christ a Lui-même plusieurs fois annoncé sa Passion, sa mort et sa Résurrection (Mt 12.40 ; 16.21 ; 17.12,21 ; 20.17-19 ; 22.37; Mc 8.31 ; Lc 9.22) en accomplissement de ce que prédisaient les Écritures dans l’Ancien Testament (Ex 17.3-6 ; Jb 31.35-37 ; Is 49.6-7 ; 50.6-7 ; 52.13 ; 53.12 ; Jr 11.18-20 ; 15.10-21 ; 18.18 ; 20.7-13 ; 26.11 ; Jon 2.1 ; Dn 9.26 ; Za 12.10 ; 13.1 ; Mt 12.38 ; Lc 24.25-27 ; Ac 2.25-36 ; 15.15-18).
  2. Evangile de Jean 1.29.
  3. Marc 15.21.
  4. Les soufis forment une branche de l’Islam, qui met l’accent sur la méditation et la communion mystique avec Dieu.
  5. Voir notre article Pourquoi Jésus a-t-il été mis à mort ?
  6. Concernant l’accusation selon laquelle les écrits juifs et chrétiens auraient été falsifiés, voir notre article : La Bible a-t-elle été falsifiée ?
  7. Plus de 500 personnes l’ont vu ; 1 Cor 15.3-7 ; Mt 27.51.
  8. Cette évidence est une réalité de nos jours en Afrique-du-Nord, région qui était majoritairement chrétienne durant les premiers siècles. En Tunisie, en Algérie et au Maroc, les femmes continuent à visiter la tombe du défunt le 3e jour après l’avoir enseveli, car selon la tradition, Jésus-Christ est mort et ressuscité le 3e jour. Ensuite la tombe est définitivement scellée le 40e jour, ce qui correspond au jour de l’ascension de Jésus au ciel.
  9. Colossiens 1.22.
  10. Jean 10.18.
  11. Jean 1.29.
Share
Posted in Articles.

19 Comments

  1. Vous mentionnez l’interprétation musulmane traditionnelle de la sourate 4 (“Ce n’était qu’un faux-semblant”): Jésus n’aurait pas été crucifié (et donc pas ressuscité), mais “seulement” élevé au ciel. Pour ce passage-là vous évoquez aussi d’autres interprétations possibles.
    Mais je m’étonne que vous ne fassiez pas de même pour les deux autres extraits du Coran, où vous parlez uniquement de l’interprétation qui va dans le sens de nous chrétiens. Pourtant (à moi qui ai une fois lu le Coran en entier!), il me semble qu’il y a pour ces passages une autre interprétation tout aussi plausible: “mettre fin à ta vie terrestre” pourrait être lu comme synonyme de “t’élever vers Moi”, à savoir faire commencer la vie céleste de Jésus (sans qu’il y ait nécessairement mort physique). Quant à la Résurrection, il s’agit selon moi de la résurrection de TOUS les morts pour le jugement dernier, ce sur quoi le Coran insiste énormément par ailleurs.
    J’admets cependant que la sourate 19 (“le jour où je mourrai”) reste problématique si on adopte cette interprétation. Mais notez bien que le Jésus du Coran parle de mort, pas de crucifixion!

    • Mon frère Sebastian

      Ici, c’est du français sans ambages !
      Que veut dire l’expression mettre fin à la vie terrestre de quelqu’un? Ici, Allah s’adresse à Jésus comme à tout humain ! donc, la même expression vaut la même explication !

      En plus, il y a deux expressions séparées de un “et” :
      – “je mettrai fin à ta vie terrestre”
      – et
      – “je t’éléverai vers moi”

      Dans une autre traduction on peut dire “je mettrai fin à ta vie terrestre puis je l’élèverai”

      Le “et” apparait pour montrer deux actions l’une qui suit la première ! Et non, l’une qui est la démonstration de la première! C’est-à-dire, pas “je mettrai fin à ta vie terrestre en t’élevant vers moi” ou bien “je mettrai fin à ta vie terrestre car (puisque) je t’élevant vers moi”
      NON!

      C’est l’interprétation qui s’éloigne plus du contexte!

      Il y a plutôt un “et” qui relie et qui complète deux actions l’une qui se déroule après l’autre!
      Il faut donc prendre cela en considération !

      L’expression française mettre fin à la vie terrestre veut dire la cessation de la vie sur terre!
      Or, si Jésus n’est pas mort, et qu’il est monté au ciel avec son corps, c’est que sa vie terrestre continue puisqu’il doit revenir afin que Allah mette fin à sa vie terrestre en mourant de la mort commune pour ressusciter!

      Ainsi, même le verset qui parle de la continuation de la vie de Jésus au ciel en attendant qu’il revienne mourir sous-entend que sa vie terrestre n’est pas encore terminée, et qu’elle doit venir être terminée, raison pour laquelle il doit revenir mourir et ressusciter pour commencer sa vie céleste officiellement !

      Et là encore, elle contredit à son tour le verset de mettre fin à la vie terrestre de Jésus! Car, si la fin de la vie terrestre est accomplie par l’enlèvement, c’est qu’elle n’est pas finie puisqu’elle continue au ciel en attente de venir être accomplie à son retour !
      C’est pas aussi juste! L’un ou l’autre interprétation joue en défaveur des paroles d’Allah!

      Si comme il ne revenait pas pour mourir sur terre, on pourrait dans le bénéfice du doute (de l’interprétation avec la mort) accepter que sa vie terrestre ait été interrompue par l’enlèvement sans la mort, et que celle-ci peut-être considérée comme sa mort (mais sans la mort commune)! Mais dès l’instant qu’il doit revenir mourir de la mort des humains terrestres, c’est que sa vie terrestre n’est pas encore terminée, mais elle est en pause ! et dans ce cas, ce n’est pas la fin de la vie terrestre de Jésus! (Allah alors devait dire, “je mettrai pause à ta vie terrestre, et je t’élèverai vers moi”, mais non il dit “je mettrai fin à ta vie, et je t’élèverai vers moi)

      Alors, il y a toujours quelque chose qui cloche !

      Ou bien, on met fin à la vie terrestre de Jésus et alors commence sa vie céleste, et dans ce cas, il n’a pas à revenir mettre fin à sa vie terrestre comme tous les hommes!
      Ou bien on ne met pas fin à la vie terrestre de Jésus ! mais on l’enlève simplement et alors on y mettra fin après l’enlèvement pas après! Car une personne ne peut mettre fin à sa vie terrestre pour aller vivre une vie céleste, et revenir sur terre encore pour mourir mettant fin à sa vie terrestre ! En fin de compte, pas de logique!

      Ou bien, c’est clair, mettre fin à la vie terrestre est dans son sens premier qui est la mort !
      Et dans ce cas, il s’agit implicitement de la mort et la résurrection par laquelle il monte au ciel ! Mais là encore il y a un problème avec revenir mourir !

      Le verset de revenir mourir crée tous les problèmes à la mort et la résurrection de Jésus de toutes les façons !

      Car, on estime qu’une personne ne peut aller commencer une vie céleste pendant des millénaires puis revenir mettre fin à une vie terrestre pour commencer une vie céleste encore! Dans ce cas, soit la vie terrestre est celle qui se poursuit au ciel étant donc dans le même corps terrestre ; ou bien c’est la vie céleste, concluant ainsi la mort et la résurrection avant l’enlèvement! Et dans ce cas le fait de revenir est une fantaisie de reniement !

      Le coran donc pas clair !

  2. En islam, on considère que Jesus reviendra sur terre peu avant la fin des temps afin de tuer l’antechrist, puis apres avoir effectuer sa mission, plusieurs années plus tard il mourra sur terre. Mais pour le moment, il n’est pas mort, Mais vivant, élevé auprès de Dieu. Il est dommage de votre part de ne pas faire apparaître ceci dans votre développement sur l’islam, d’autant plus que c’est une chose très connue en islam.

    • Bonjour, cet article répond justement à ce point.
      Par ailleurs, ce que vous racontez de l’Islam n’est même pas issu du Coran mais de haddiths qui sont des inventions.

      La véritable question que vous devez vous poser c’est “pourquoi Jésus a-t-il une telle importance ?”. Le Coran lui donne le titre de Messie. Vous savez ce que veut dire ce terme ? Pourquoi les Juifs attendent le Messie ?
      Le messie est celui qui réconciliera le monde et Dieu.

  3. Bonjour,

    Le seul moyen actuellement de savoir si Jésus est un faux semblant, c est de prendre l ADN dans le tombeau qui se trouve dans le saint sépulcre. Les chrétiens croient que c est Jésus qui est enterré. Et de comparer avec l ADN qui se trouve sur les reliques attribués à Jésus. C est le seul moyen de prouver. Si les savants et les grands responsables chrétiens ont la foie et qui sont sûr que c est Jésus qui est enterré dans le saint sépulcre, alors ils doivent tenter l expérience et le prouver à l humanité. Dans le cas contraire, si ils ne veulent pas procéder ainsi, c’est qu ils ont peur de découvrir la vérité et qu ils ne sont pas sur de leur croyance. Dans ce cas leur foie ne tient sur rien.

    • Bonjour,

      En fait, il n y a pas d’ADN prélevable dans le tombeau du Saint sépulcre, ni même sur le suaire de Turin. Et notre foi ne dépend pas de ces artefacts et de ces reliques – qu’elles soient authentiques ou non.

      La foi des chrétiens repose sur les prophéties que Dieu a donné à des dizaines de prophètes de l’Ancien Testament et qui se sont accomplies en Jésus de Nazareth, le Messie. Nous croyons à cause du témoignage oculaire des disciples de Jésus qui l’ont vu ressuscité, conformément aux prophéties; ainsi que de Paul de Tarse qui était un persécuteur et qui s’est converti. Puis de tous les témoins et martyrs qui ont cru la parole des apôtres concernant notre Seigneur Jésus, qui ont vu beaucoup de miracles et de délivrances.

      Notre foi repose en Dieu qui avait annoncé d’avance que le Messie : vaincrait Satan (Genèse 3:15) serait Dieu venant s’incarner (Esaïe 9:6; 35:1 ;40:6; Michée 5:1), serait crucifié pour nos péchés (Psaume 22, Esaïe 53), et ressusciterait (Esaïe 53). Il était aussi promis que cet Evangile serait annoncé à toutes les nations du monde (Esaïe 9, 52, Zacharie 2:10), et c’est exactement ce qu’il s’est passé.

      Personnellement je n’ai à avoir peur de rien. L’Evangile est folie pour ceux qui ne croient pas, mais il est puissance et Salut pour ceux qui croient.
      Je vous invite à creuser profondément la question et à vous faire votre avis.

  4. Ce n’est pas ce que dit un exemplaire de la Bible de Barnabé, dont on a retrouvé un des plus anciens écrits, en Turquie et vieille de 1500 à 2000 ans, rédigé en araméen, langue acceptée de Jésus, les lettres sont tracées en or sur pages de cuir et, selon Barnabé, Jésus y prévoyait l’arrivée de Mahomet 7 siècles après lui. . Le document annonce bien d’autres choses, notamment que Jésus n’est pas le fils de Dieu mais un prophète pleinement terrestre qui par contre à eu accès au royaume des cieux de son vivant. L’homme qui aurait été crucifié serait en fait Judas

    • Bonjour,
      Le pseudo-évangile de Barnabé est un faux datant du XVe siècle. Le manuscrit dont vous parlez n’a même pas de rapport avec ce texte.

      L’information dont vous parlez est un hoax issu des milieux islamistes de Turquie qui a été repris par un journal islamiste puis par l’ensemble des médias du pays qui n’ont pas vérifié, puis par certains médias occidentaux, par confiance aux médias turcs.

      Je vous invite à vous renseigner sur ce sujet qui est déjà très ancien (2012).
      Il s’agissait d’un livre chrétien tout ce qu’il y a de plus orthodoxe écrit en syriaque vers 1500.

      http://www.lavie.fr/religion/un-nouvel-evangile-annoncant-la-venue-de-mahomet-01-03-2012-24747_10.php

  5. Bonjour,
    Je pense qu’avant toute chose, dans ce genre de dialogue, il faut de l’honnêteté, de la bonne foi, de la logique et aimer ce qui est vrai.
    Je pense qu’il faut aussi chercher à comprendre pourquoi l’histoire religieuse est faite de controverses. Quels sont les intérêts en jeu et les motivations.
    Quand on a fait cette démarche les réponses à toutes nos questions d’ordre religieuse nous paraîtront limpides.
    Avant de chercher des interprétations, prenons du recul… Sans idées préconçues …
    Recherchons la vérité en priant Dieu de nous accorder sa direction.

  6. Selon notre croyance, Jésus n’est pas mort. Il a été élève au Paradis vivant. Donc il vit actuellement au Paradis, sans avoir goûter la mort. Or, il est aussi écrit « Toute âme goûtera à la mort » ; Sourate 3 [Ali-‘Imran], Verset 185. Cela veut dire que, Jésus étant un être humain pour nous, il doit aussi mourrir. Et pour nous, sa mort viendra, mais seulement après qu’il soit revenu sur terre pour vaincre le Dajjal (antéchrist). Après l’avoir vaincu, il finira sa vie terrestre et mourra. Il sera ensuite ressuscité, comme toutes âmes, le jour de la résurrection / du jugement dernier.

    Il n’y a donc pas de contradiction dans la mesure où sa mort dont on parle dans le Coran, n’est pas la mort par crucifixion en laquelle croit les chrétiens. Mais la mort qui viendra dans le futur après son retour sur terre.

    Pour infos : Mohammed (pbsl) nous a donné comme instruction de laisser la place à côté de sa tombe vacante. Cette place est réserver à Jésus pour quand il mourra.

    • Bonjour.
      Il n y a pas de raison de douter que Jésus est bien mort crucifié.

      L’Islam enlève le sacrifice de Jésus. Pourtant il est au coeur de la véritable foi dans le Seul Dieu Unique. Dieu a ordonné à Abraham de lier son fils et d’être prêt à le sacrifier, car c’est ce que Dieu allait faire le Christ, le Messie, Jésus (qui est appelé le Fils de Dieu).

      La mort du Messie était annoncée d’avance par Dieu à travers les prophètes.

      Ici le prophète Zacharie 12:10 Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né.

      Le prophète Esaïe dit à propos du Messie en 53:4-5 Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.

      Nous méritons tous de périr en enfer pour l’éternité: le simple fait de commettre un péché c’est offenser un Dieu infini et cela mérite un châtiment infini.
      Seul le sacrifice de Jésus peut te sauver (http://www.foienquestions.fr/?p=1766).

  7. les musulmans refusant le fait que le christ fût crucifié a cause de ce verset du coréen qu’ils n’ont pas essayé de comprendre correctement. mais c’est pas ce qui mr préoccupé.
    Ce qui me préoccupé est que : quel verset du coran a directement dit que va mourir encore quand il reviendra. ?? Pour le moment j’ai pas encore découvert un verset qui l’a dit directement comme ça
    pas pour le moment. Je cherche pas une explication , je veux juste le verset qui le dit directement

  8. Il n’est pas aisé e comprendre les PAROLES DIVINES…CE QUI SUR C’est que J.C (ISSA IBN MARIAM) NEST PAS DIEU MAIS IL OCCUPE UNE PLACE PRÉPONDÉRANTE DANS LE ROYAUME DE DIEU . LE SEIGNEUR LA ÉLEVÉ VERS LUI.

    • Bonjour,

      Avant de de partager mon point de vue, je commence tout d’abord par parler de Dieu.

      Dieu n’est pas dans la catégorie des choses qui ont été créées ou qui sont nées ou qui sont le résultat d’une cause. Dieu n’a pas de cause, Il n’a pas été créé – Il existe tout simplement alors Jésus-Christ est Dieu puisqu’il existait depuis le commencement (avant la création du monde) Jean 1:1.

      Jean 1:1 dit que “la Parole était Dieu”. Jean 1:14 dit que “la Parole a été faite chair”. Ceci indique clairement que Jésus est Dieu fait chair. Thomas, le disciple, à déclaré à Dieu, “Mon Seigneur et mon Dieu” (Jean 20:28). Jésus ne l’a pas corrigé. L’apôtre Paul Le déclare comme, “notre grand Dieu et notre Sauveur Jésus Christ” (Tite 2:13). L’apôtre Pierre dit la même chose: “notre Dieu et Sauveur Jésus Christ” (2 Pierre 1:1). Dieu le Père est aussi le témoin de la pleine identité de Jésus, “Mais il a dit au Fils: Ton trône, ô Dieu est éternel; Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité”. Les prophéties de l’Ancien Testament sur Jésus annoncent sa divinité: “Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.”

      Pourquoi la question sur la véritable identité de Jésus est-elle si importante ? Qu’importe-t-il de savoir si Jésus est Dieu ou non ? La plus importante raison pour qu’il soit essentiel que Jésus soit vraiment Dieu est que, s’Il n’était pas vraiment Dieu, Sa mort ne serait pas suffisante pour payer le prix des péchés du monde entier (1 Jean 2:2). Seul Dieu peut payer un prix si infiniment grand (Romains 5:8; 2 Corinthiens 5:21). Jésus devait être Dieu pour être en mesure de payer notre dette. Et Jésus devait être un homme afin de pouvoir mourir. Le salut n’est possible que par la foi en Jésus-Christ ! La divinité de Jésus-Christ est la raison pour laquelle Il est le seul chemin pour le salut (Jean 14:6).

      Dans Apocalypse, un ange indique à l’apôtre Jean de n’adorer que Dieu (Apocalypse 19:10). Plusieurs fois dans la Bible, Jésus est adoré (Matthieu 2:11; 14:33; 28:9,17; Luc 24:52; Jean 9:38). Il n’empêche jamais les gens de l’adorer. Si Jésus n’était pas Dieu, Il aurait dit au peuple de ne pas l’adorer, tout comme l’ange dans l’Apocalypse l’avait fait. Il y a plusieurs autres passages et versets dans la Bible qui proclament la divinité de Jésus.

      Le passage-clé sur résurrection du Christ est 1Corinthiens 15. Dans ce chapitre, l’Apôtre Paul explique pourquoi il est crucial de comprendre et de croire en la résurrection du Christ. Celle-ci est importante pour les raisons suivantes : (1) Si le Christ n’avait pas été relevé d’entre les morts, les croyants ne le seront pas non plus (1 Corinthiens 15:12-15). (2) Si le Christ n’était pas ressuscité d’entre les morts, son sacrifice pour le péché ne serait pas suffisant (1 Corinthiens 15:16-19). La résurrection de Jésus est la preuve que sa mort fut acceptée par Dieu comme expiation de nos péchés. S’il était mort et resté mort, cela aurait signifié que son sacrifice n’était pas suffisant. En conséquence, les croyants ne recevraient pas le pardon de leurs péchés, et ils resteraient morts après leur mort (1 Corinthiens 15:16-19) – la vie éternelle n’existerait pas (Jean 3:16). “Christ est ressuscité des morts, prémices de ceux qui sont morts.” (1 Corinthiens 15:20). Christ est ressuscité – prémices de notre résurrection.

      (3) Tous ceux qui croient en lui seront ressuscités à la vie éternelle tout comme il le fut (1 Corinthiens 15:20-23). 1 Corinthiens 15 poursuit en expliquant comment la résurrection du Christ prouve sa victoire sur le péché et nous donne le pouvoir de vivre victorieux du péché (1 Corinthiens 15:24-34). (4) Et décrit la nature glorieuse du corps ressuscité que nous recevrons (1 Corinthiens 15:35-49). (5) Il proclame que, par la résurrection du Christ, tous ceux qui croient en lui ont la victoire ultime sur la mort (1 Corinthiens 15:50-58). Quelle vérité glorieuse la résurrection du Christ !

  9. Que dieu nous guide. En tout cas moi ji croit que cetai un ” faux semblant “?? Sur la croix j’espère ne pas me tromper.. Merci

    • J’ai bien peur pour vous, que vous vous trompiez sur cette question importante.
      La mort du Messie était prophétisée par plein de précédents prophètes envoyés par Dieu:

      Le roi David lui-même :
      (Psaume 22.16) Une bande de scélérats rôdent autour de moi, Ils ont percé mes mains et mes pieds.

      Par le prophète Daniel :
      (Daniel 9.26) Après les soixante-deux semaines, un Messie sera retranché, et il n’aura pas de successeur.

      Le prophète Esaïe :
      (Esaïe 53.5) Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.

      Le prophète Zacharie:
      (Zacharie 12.10) Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé.

      Et par Jésus lui-même :
      (Matthieu 16.21) Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour.
      (Matthieu 20.28) C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs.

      Réfléchissez-y: si Dieu avait mis un “faux-semblant” sur la croix, cela aurait fait de Dieu un menteur. Surtout que tous les apôtres et les disciples de Jésus dont nous avons les lettres et les enseignements croient bien que Jésus est mort sur la croix, et même qu’ils ont vu Jésus réssusciter. Ils ne disaient pas que Jésus avait échappé à la croix, ils disaient que Jésus était mort – pour le pardon des péchés, et qu’ensuite Jésus leur est apparu, prouvant qu’il avait vaincu la mort et qu’il était bien le Messie: titre important qui signifie : celui que Dieu a choisi pour réconcilier les humains/le monde et Dieu.

    • Bonjour.
      Quand on cite un passage pour avancer une idée, il faut toujours le remettre dans son contexte.
      Hébreux 5.7 qui dit à propos du Christ “ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété” ne dit pas que Jésus n’est pas mort à la croix, mais qu’il a été ressuscité des morts. Pour preuve, le verset immédiatement après: (v.8) il a appris, bien qu’il fût Fils, l’obéissance par les choses qu’il a souffertes,

      De quelles souffrances s’agit-il ? Ce sont celles de la croix. Là dessus, l’auteur de l’épître est encore très clair:

      Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur à cause de la mort qu’il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous.  (Hebreux 2.9)
      Hébreux dit clairement que Jésus est mort pour racheter ceux qui croient en Lui de la mort éternelle.

      Mon ami, je t’en supplie, ne va pas dans le feu éternel, en portant tout seul le poids de tes péchés devant Dieu. Quitte ces mensonges qui te servent de fausse religion et tourne toi vers Jésus-Christ, qui est mort sur la croix pour donner la vie éternelle et le pardon à ceux qui lui appartiennent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *