Croire en Dieu est-ce pareil que croire au père Noël ?

Chaque année, alors que des parents accourent vers les magasins pour dépenser leur argent en faisant le plein de cadeaux et de jouets et que beaucoup d’enfants attendent avec impatience de recevoir les cadeaux promis, certains militants athées profitent de cette période de fêtes pour critiquer la foi en Dieu en l’assimilant à la croyance au père Noël. Ainsi on peut lire un peu partout sur internet des images et des articles faisant ce rapprochement. Croire en Dieu serait-ce aussi enfantin et infondé que de croire au père Noël ? La croyance en Dieu serait-elle une farce facétieuse que les parents font croire au enfants, au même titre que l’existence du père Noël ?

Et c’est vrai qu’à un niveau superficiel, on peut se dire que la figure du père Noël ressemble à Dieu, notamment parce qu’il est supposé savoir d’avance si les enfants ont été gentils ou méchants et qu’il est réputé capable de visiter toutes les maisons du monde le soir de Noël. On pourrait aussi rapprocher le fait que bien des parents semblent encourager leurs enfants à croire au père Noël, tout comme dans les familles croyantes des parents peuvent le faire au sujet de Dieu.
Mais s’arrêter à cela et persister à dire “croire à Dieu, c’est continuer à croire au père Noël” c’est affirmer quelque chose gratuitement et passer à côté de la véritable question:

Car la question qu’il faut se poser serait plutôt : en quoi la croyance au père Noël est-elle fondée ?
Les enfants auraient raison de croire au père Noël, si il y avait des preuves ou de bons indices de son existence. Remarquons d’ailleurs que leur croyance n’est pas si enfantine et si infondée que cela, car elle est souvent basée sur leur observation du monde, elle même trahie et trompée par les machinations des parents – qui vont parfois jusqu’à faire déguiser un proche en père Noël. Mais toute réponse sincère à cette question sera évidemment que le père Noël n’existe pas car ce sont les parents qui offrent réellement les cadeaux et qui “jouent” à l’existence du père Noël, sans y croire. Et ce sont les parents eux-mêmes qui finissent un jour par l’avouer. Mais qu’importe, la croyance au père Noël est une question de peu d’importance, elle ne concerne que quelques jours dans l’année. De fait, jamais personne n’a été prêt à aller jusqu’à mourir pour sa foi “dans le père Noël”.

Arrivé à ce point, un athée pourrait dire “il n y a pas plus de preuves pour le père Noël qu’il n y en a pour Dieu”. Mais est-ce le cas ? Réfléchissons deux minutes.

La question des preuves

Quelles preuves faudrait-il chercher pour rendre légitime la croyance dans l’existence du père Noël ?

Le père Noël se présentant comme un être matériellement observable, se promenant avec de vrais rênes, disposant quelque part dans la Laponie d’une usine de cadeaux. Pour prouver ou infirmer son existence, il suffit de constater qu’il n’existe rien de tel en Laponie, et constater que les cadeaux des enfants ont tout à voir avec le salaire de leurs parents. A l’inverse, pour rendre légitime le fait de croire au père Noël, il suffirait d’expliquer en quoi l’existence du père Noël est la meilleure explication pour la présence des cadeaux sous le sapin chaque année.

Maintenant que faut-il chercher pour prouver ou infirmer l’existence de Dieu ? Avant de dire qu’il n y a aucune preuve de l’existence de Dieu, il faut savoir ce qu’on cherche. Dieu se décrit lui-même dans la Bible comme étant Esprit, c’est-à-dire non-matériel. Il est le Créateur de l’univers et la source du Bien. Donc il ne s’agit pas de chercher quelque part dans le ciel au moyen d’un gros télescope, un gros bonhomme avec une grosse barbe grise . Par contre pour savoir si Dieu existe il faut sonder la question de l’objectivité des notions de Bien et de Mal et considérer si tout l’univers témoigne d’un certain ordre et d’une certaine beauté, beauté et ordre qui viendraient pourtant contraster avec la souffrance et la présence de la mort, puisque Dieu lui-même enseigne que cet ordre universel a été aliéné par l’irruption du Mal dans le monde – c’est ce que les chrétiens appellent la Chute.

Le verdict

Et là vient le verdict. Les arguments en faveur de l’existence de Dieu font entièrement sens et sont même réellement observables par le fait que le Bien et le Mal existent nécessairement par eux-mêmes, que l’univers dans lequel nous existons permet la vie, et que le monde surnaturel existe – ce que toutes les cultures de la terre reconnaissent. Et réfléchissons-y: nulle part dans le monde nous ne voyons des auteurs sérieux, des scientifiques, des philosophes, des gens de toutes conditions, débattre et s’opposer depuis des siècles sur la question l’existence du père Noël ou de la petite souris. Et pourtant c’est ce qu’ils font sur question de l’existence de Dieu.

Nous voyons donc que l’existence de Dieu est une question sérieuse, qui remplit les bibliothèque du monde entier. De grand philosophes et de grands scientifiques se sont mêmes convertis en se penchant sur le sujet. Il faut donc voir que ces tentatives pour assimiler le fait de croire à Dieu et la croyance enfantine au père Noël ne sont qu’un subterfuge. Un subterfuge de plus pour éviter de réfléchir sérieusement à la question et éviter les enjeux, et les implications lourdes que reconnaître l’existence de Dieu pourrait avoir dans leur vie.

 

 

Article écrit par Charles.B en décembre 2018

Share
Posted in Articles and tagged , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *