Bonne nouvelle ! Dieu va punir les méchants !

Une recette de scénarios de films qui marche toujours bien au cinéma : c’est l’histoire de braves gens qui sont maltraités gravement par des méchants, mais arrive ensuite le héros, qui vient secourir ce qui peut encore être secouru et rendre justice en punissant les méchants. Cette trame narrative toute simple est celle de plusieurs dizaines de films à succès comme Taxi Driver, toute la série des Inspecteur Harry et plus récemment les films Taken. Comment peut-on expliquer cet engouement ?

Dans chacun de ces films, les réalisateurs mettent bien en avant des institutions humaines devenues incapables de rendre la justice et de protéger les innocents: des policiers véreux ou lâches, des juges iniques et complaisants, des législations permissives ou lacunaires…  ce qui n’est pas sans rappeler une partie de la réalité.

Méchants partout ! Justice nulle part !

Je crois que ce genre de films nous parle parce qu’au fond de nous, nous avons tous soif de justice et que nous savons qu’il est juste que les méchants payent pour le Mal qu’ils commettent.

Pensons-y, que ce soit dans notre expérience quotidienne, par témoignage interposé, à la télé, dans les livres d’histoire, dans les journaux, nous le savons tous : personne n’est à l’abri de la méchanceté humaine. Une bombe dans un métro, un coup de couteau pour une cigarette refusée, une agression sexuelle dans une ruelle sombre, autant de choses qui peuvent arriver sans crier gare dans notre vie ou celle de nos proches.

Et cela n’est pas nouveau, les archéologues mettent régulièrement à jour des charniers très anciens, comme ici[1] au Kenya, datant de plusieurs milliers d’années avant la découverte de l’agriculture (vers -10 000), ou comme ici[2] au Dakota, en Amérique du Nord, où 486 individus – soit un village entier – ont été massacrés vers +1300 par d’autres populations amérindiennes.

Sur la terre et depuis que l’Homme existe, il n y a pas un seul jour où des humains ne font souffrir injustement d’autres humains. Mise bout-à-bout, l’histoire humaine comporte une immense montagne de crimes : génocides, viols, tortures, tueries, meurtres et agressions gratuites, humiliations, arnaques, trahisons… autant d’actes atroces qui pour la plupart des cas n’ont pas été punis par la suite et sont mêmes restés ignorés, car les méchants qui les ont commis étaient dans le camp des vainqueurs, celui des puissants, de ceux qui ont le bras long, ou de ceux qui savaient faire taire leurs victimes ou camoufler leurs crimes.

Une vie entière de mensonge et de Mal…impunie ?

Un des exemples les plus frappants nous est venu de l’actualité outre-manche, c’est le cas Jimmy Saville[3].

Jimmy Saville fut un journaliste à la BBC et un présentateur télé à succès, un homme excentrique membre de la jet-set en lien avec toutes les stars et le show-biz, une personnalité adulé des foules, connu pour avoir levé des fonds pour des orphelinats et des hôpitaux, des associations caritatives portaient son nom, il fut anobli et décoré des plus prestigieuses médailles par la reine d’Angleterre…

Jimmy Saville mourut à 85 ans, et les médias lui rendirent hommage. Après sa mort, des gens se mirent à parler. L’homme était un monstre, et Jimmy Saville fut l’un des pires prédateurs sexuels que la Grande Bretagne ait connu. Opérant en philanthrope, il profitait de sa notoriété pour violer des femmes, mais aussi des enfants des deux sexes dans des écoles, des hôpitaux, des orphelinats où il était invité.

Entre 1955 et 2009, il faut compter en centaines, peut-être même en milliers, le nombre de victimes. La police dit avoir enregistré près de 450 plaintes contre Jimmy Saville, ce qui ne représente que la pointe de l’iceberg, car dans des cas pareils beaucoup de victimes ne parlent pas. Les victimes enregistrées étaient âgés de 8 à 47 ans au moment des faits.

Beaucoup de gens savaient mais peu osaient en parler, les victimes étaient tenus dans le silence et les plaintes étaient classées sans suite. Saville était protégé par sa notoriété et ses relations au plus haut niveau, il ne fut donc jamais inquiété pendant sa longue vie de crimes.

Si nous avons une once de conscience en nous, alors de tels actes nous révoltent et nous écœurent !

Comment les méchants peuvent-il s’en tirer si facilement ? Échappant ainsi à la justice de leur vivant et ravageant la vie des innocents.

Un cri d’injustice contenu dans la Bible

Cette injustice criante nous fait hurler : “Y-a-t-il quelqu’un dans le ciel ?” Ce cri, la Bible elle-même le pousse.

Dans le livre des Psaumes, qui sont des prières chantées à Dieu, le psalmiste dit :

Dieu est bon pour ceux qui ont le cœur purPourtant, j’ai bien failli glisser, j’étais sur le point de tomber.

Car je voyais le bonheur des orgueilleux, et j’étais jaloux de ces gens mauvais.
Jusqu’à la mort, ils ne souffrent pas, ils sont gros et en bonne santé.
Ils n’ont pas les mêmes soucis que tout le monde, le malheur qui frappe les autres passe loin d’eux.
C’est pourquoi ils sont gonflés d’orgueil, et la violence les enveloppe comme un vêtement.
Leurs yeux brillent au milieu de leur graisse. Tout ce qu’ils imaginent dans leur cœur dépasse la mesure.
Ils se moquent des gens, leurs paroles sont dures et méprisantes.
Leur bouche insulte même le cielet leur langue critique tout sur la terre.
C’est pourquoi le peuple se tourne vers eux, il boit leurs paroles comme de l’eau.
Ces gens-là disent : « Dieu ne sait rien. Celui qui est là-haut, est-ce qu’il connaît quelque chose ? »
Voilà les gens mauvais : ils augmentent leur richesse tout tranquillement.”
Alors le psalmiste tombe au bord de la dépression et il se dit:
“C’est vraiment pour rien que j’ai gardé mon cœur pur,
que j’ai lavé mes mains pour montrer mon innocence.
Tous les jours, on me frappe, et tous les matins, on me punit.
Je pourrais parler comme les gens mauvais !
Mais alors, ô Dieu, je trahirais tes enfants.
J’ai donc réfléchi pour comprendre cela et j’ai vu que c’était difficile.
Mais quand je suis entré dans ton temple, j’ai compris ce qui attend ces gens-là.
Oui, tu les mets sur des chemins glissants pour qu’ils disparaissent plus vite.
Tout d’un coup, plus rien, ils sont finis, détruits par la terreur.
Seigneur, quand tu te lèves, ils disparaissent comme un cauchemar au réveil.” (Psaume 73)
 Le psalmiste éprouve ce que nous éprouvons ! Tout ce mal commis par des humains, Dieu comprend que cela nous révolte ! Ah si seulement les méchants pouvaient être punis de faire ce qu’ils font ! Par ces pensées, nous témoignons inconsciemment que le Bien et le Mal existent, et ne sont pas des notions purement subjectives, et que nous avons vraiment soif de justice !

Oh oui ! Dieu va punir !

Mais la bonne nouvelle c’est que pas un seul acte méchant et mauvais ne restera impuni devant Dieu. Dieu a promis que tous les êtres humains rendront des comptes sur chaque geste et chaque parole qu’ils ont prononcé ou fait. Que les méchants tremblent, car rien de ce qu’ils ont commis ne restera caché à jamais.

“Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres…” (Apocalypse 20.11-13)

Ceux qui ont fait le Mal seront jugés par Dieu, ils souffriront d’être éloigné de la Vie, sans retour possible, chacun souffrant éternellement selon la gravité de ses actes (cf: Pourquoi un Dieu bon enverrait quelqu’un en enfer, ainsi que cet autre article ici ).

Mais pourquoi Dieu tarde-t-il à rendre la justice ? Pourquoi les méchants vivent-ils tranquillement en attendant le jour de leur mort ?

Parce que Dieu est bon, lent à la colère et miséricordieux.

“Je suis vivant ! dit le Seigneur, l’Éternel, ce que je désire, ce n’est pas que le méchant meure, c’est qu’il change de comportement et qu’il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie” (Ezechiel 33.11)

En effet, Dieu est prêt à pardonner au méchant si il se repent sincèrement, du plus profond de son cœur, qu’il fait demi-tour et se condamne lui-même devant Dieu et les hommes en confessant sa propre culpabilité.

Oui mais, et nous ?

Nous aussi, nous avons dans nos vies commis le Mal. Nous aussi, chacun à notre manière nous avons été méchant. Bien sûr, pour la plupart d’entre nous, nous n’avons pas violé des centaines d’enfants ou massacré des gens. Mais chacun à notre mesure, nous avons sacrifié le bonheur et la liberté d’autrui pour une jouissance égoïste, nous avons tourné le dos au Bien, à Dieu, agissant comme s’il n’existait pas. Nous avons adoré la créature (souvent nous-mêmes) à la place du Créateur et nous avons traité des humains comme des objets. Ces gens que nous avons offensé, Dieu les aime, et à cause de son Amour et de sa Justice, Dieu va agir !

Tout cela, Dieu le tient contre nous. Toute action injuste envers un être humain, c’est aussi une action injuste commise directement contre Dieu lui-même… ce qui est terrible quand on y pense. Mettre en colère l’entité spirituelle omnipotente, omnisciente et infiniment bonne.

Tant de paroles mauvaises et cruelles, de moqueries,  de comportements injustes, de collaboration au Mal général. Dieu n’a rien oublié de ce que nous avons commis. Nous aussi, nous serons jugés et si on regarde à nos œuvres pendant notre vie, aucun humain n’est vraiment innocent devant Dieu et tout le monde mérite d’être châtié pour le Mal qu’il a fait[4].

Mais il y a une Bonne Nouvelle : Dieu a envoyé le Messie, le Christ, être puni à la place de tout ceux qui demandent pardon à Dieu, qui se détournent du Mal, se tournent vers Lui et lui demandent un cœur nouveau. Dieu a promis qu’à cause de Jésus, il déclarerait juste à sa mort toute personne qui se déclarerait coupable pendant sa vie. En effet,

“Quiconque croit en [Jésus] reçoit par Son Nom le pardon des péchés.” (Actes 10:43)

 

 

 

 

Charles B.  février 2019

 

 

______________

 

[1] https://www.courrierinternational.com/article/anthropologie-charnier-prehistorique-la-guerre-des-chasseurs-cueilleurs

[2] https://en.wikipedia.org/wiki/Crow_Creek_massacre

[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Jimmy_Savile

[4] Cf : Romains 3.21-26. « Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes, justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient. Il n’y a point de distinction. Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je, de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus ».

Share
Posted in Articles and tagged , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *